Les Didacticiels GRM
   Accueil      Témoignages

Appréciations de NetAccords

« Mes élèves sont emballés par NetAccords. [...] les exercices leur permettent de mettre vraiment en pratique ce que nous avons travaillé en français depuis le début de l'année. Ils doivent se questionner pour trouver le verbe dans la phrase, son sujet, le noyau du GS ainsi que le genre et le nombre. Des exercices à l'ordinateur, c'est toujours gagnant chez les jeunes! »
Renelle, enseignante en 5e-6e années, école des Monts-et-Lacs

Appréciations du Grammaticiel

« Le Grammaticiel possède des avantages indéniables au point de vue du développement et de l'acquisition du savoir grammatical. En tant que logiciel ouvert et interactif, il conduit l'apprenant à s'approprier tous les aspects fondamentaux de l'organisation de la phrase et des accords de même qu'à observer méthodiquement des faits de langue en contexte, en s'appuyant sur des procédures reconnues. Contrairement aux exerciseurs habituels basés sur la multiplicité des règles traditionnelles, il priorise le recours à des stratégies, des manipulations linguistiques et des schémas de connaissances qui favorisent la réflexion chez l'apprenant et l'encouragent à adopter une démarche de résolution de problèmes. »
Hélène Brazeau, Revue des sciences de l'éducation, vol. XXXIII, no 1, p. 262.


« Bonjour ! C'est très bien parti ! Les élèves ont adopté tout de suite le Grammaticiel et ils sont conscients des + qu'il leur apporte. »
Patrick Poulin, École Notre-Dame-de-la-Trinité


« Depuis trois ans, j'utilise le Grammaticiel avec mes élèves; je ne cesse d'y découvrir différentes applications. En plus de développer chez l'élève une méthode d'analyse de la phrase qui facilite la correction en contexte, il me permet de simplifier la présentation de plusieurs règles grammaticales. À l'usage, j'ai constaté qu'il aide l'élève à reconnaître plus aisément la nature des mots et les temps verbaux. De plus, après seulement quelques séances, j'ai remarqué déjà, chez les élèves, une permanence des stratégies activées par l'exerciseur. D'ailleurs, plusieurs d'entre eux disent revoir le Grammaticiel dans leur tête lorsqu'ils sont en situation d'écriture. C'est un outil fantastique parce qu'en amenant progressivement l'élève à entrer dans un processus de résolution de problèmes, ce didacticiel fait appel à la fois aux stratégies d'écriture et de lecture de l'utilisateur. »
Michel Comeau, orthopédagogue, École du Boisjoli, Sherbrooke


« Les élèves ont pour la plupart réussi les exercices sur le genre et le nombre et celui sur les CP; ils semblent bien avoir compris le fonctionnement du Grammaticiel. Ils adorent... Plusieurs m'ont demandé s'ils pouvaient continuer à l'utiliser à partir de la maison et je leur ai dit oui.
[ ... ]
Ça faisait un bout qu'on n'était pas retourné au labo pour travailler le Grammaticiel et, à plusieurs reprises, ils m'ont demandé d'y aller ... J'ai particulièrement aimé le 3e exercice où ils devaient corriger des erreurs, car c'était presque devenu un automatisme pour eux d'indiquer la classe, puis le genre et nombre, et ce, sans vérifier si l'accord était fait. »
Paulette, enseignante, 3e cycle du primaire


Appréciations du manuel de grammaire

« Il existe peu d'ouvrages offrant aux enseignants du primaire et du secondaire un point de vue original, fonctionnel et condensé sur le système d'accord en français. L'ouvrage de Gérard-Raymond Roy et Mario Désilets est de ceux-là. Tout en respectant l'esprit du renouvellement grammatical, les deux auteurs ont trouvé moyen de faire œuvre originale en favorisant la réflexion grammaticale sur les groupes et leur fonction dans la phrase, de même que sur les accords intragroupes et intergroupes. »
Monique Lebrun, Québec français, no 145, hiver 2007, page 8.


« J'ai ouvert votre grammaire au hasard des pages 60 et 61 – Les éléments énonciatifs. Clarté et simplicité. On n’a aucun mérite à comprendre quand l’évidence est ainsi illustrée.
Puis j’ai sauté à la page 76. Figure newtonienne! Tout semble si clair! Personne, avant Newton, n'avait compris l'exploit mécanique et énergétique que réalise le papillon pour se distinguer de la pomme! […] La notion de coverbe, c'est comme l'attraction de la Terre : les deux réalités existaient, mais on ne les avait pas encore nommées…
Je ne peux même pas dire, pour respecter votre modestie, que la trouvaille de Newton est plus universelle que celle des coverbes : qui sait combien de langues ont le même système? Il me semble que je pourrai mieux enseigner dorénavant. Je suis très heureuse d'avoir ce livre, que j'aurais eu avantage à feuilleter bien avant. »
Monique Gervais, chargée de cours, Faculté d'éducation, Université de Montréal